Un malware s’attaque aux smartphones Android et installe des programmes

Un malware s'attaque aux smartphones Android et installe des programmes

Programme Malveillant

Un nouveau malware, un programme malveillant, a été découvert sur plusieurs app stores, y compris Google Play. Les appareils en danger sont ceux fonctionnant avec Android 5.1 (Lollipop) ou les versions précédentes. Malheureusement, cela représente près de 90 pour cent des appareils fonctionnant sous Android. Le programme malveillant en question a été baptisé Godless. Il s’accorde les droits d’administrateur sur les appareils qu’il infecte.

Un malware sans foi ni loi

On peut traduire Godless par « sans dieu », ce qui est ironique dans la mesure où ce programme malveillant a pour but de devenir un dieu omnipotent sur les appareils auxquels il s’attaque. Une fois installé, il effectue ce que l’on appelle un rootage d’Android, il s’octroie des droits de SuperUtilisateur et peut alors télécharger n’importe quelle application sans l’autorisation de l’utilisateur. Parmi les logiciels que le malware a déjà installés, on retrouve par exemple des logiciels espions. Il semblerait qu’il soit un peu plus dangereux que Mazar Bot et plus difficile à éviter.

Un malware qui se cache derrière de nombreuses applications

Trend Micro, une société spécialisée dans le développement de logiciels de sécurité, affirme avoir découvert le programme malveillant dans plusieurs applications actuellement disponibles sur Google Play. Les applications en cause peuvent être des applis de lampe torche, des applis Wi-Fi, ou même des copies de jeux populaires. Certaines applications ne posent pas de problème, mais ont le même certificat de développeur que le logiciel malveillant. De ce fait, l’utilisateur peut installer une version tout à fait saine de l’appli, mais lors de la mise à jour, c’est une version corrompue qui s’installe sur leur appareil.

Selon Trend Micro, Godless a déjà infecté à peu près 850,000 appareils sous Android. La majorité des cas a été répertorié en Inde et dans d’autres pays se trouvant dans le sud-est de l’Asie. Il y a moins de 2 pour cent des appareils infectés qui se trouvent aux Etats-Unis. On ne dispose d’aucun chiffre pour les pays Européens, mais cela ne garantit pas que malware ne s’attaque pas déjà aux smartphones et aux tablettes se trouvant sur le territoire européen. Il est recommandé de télécharger des applications fournies par des développeurs connus via des plateformes officielles telles que Google Play et Amazon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *